Accueil | Forum | Articles | Galerie Photos | Répertoire des Fontaines de Bretagne | Bibliographie | Liens | Videos | + Favoris


 
Fontaines de Bretagne
367 fontaines
23/10/17
Gwyn/Constance /St Drenwal
Rechercher
Légendes
Calendrier
Au hasard...
Liens externes
Geocaching
A-Z
Départements
Régions
Pays
fiches avec photo
Tout voir




Mode d'emploi
Répertoire des fontaines de Bretagne Tous droits réservés©
 Le Répertoire des Fontaines de Bretagne est un service proposé par

Ressources-Formation

 
Type de fontaine : Histoires et légendes

Fontaine De Margatte


Localisation : Combourg / Komborn (35)
La fontaine se trouve au bord du deuxième étang, le plus éloigné du château.
Prendre la route de Vitré et, entre un lotissement et la gendarmerie, tourner à droite en direction de Tragonoux. A 300 m, un chemin de terre mène au lac; la source est située au dos d'une ferme. Entourée de blocs de pierre brute, elle est cachée dans un fossé envahi par les herbes et les arbustes.

 Pays : Pays de Saint Malo

 Le Chemin des Fontaines Bretonnes :
31_1-L'Ille et Vilaine
Etape : 5


Coordonnées GPS :
Fontaine : Merci de nous les communiquer si vous les connaissez à lassalle [at] altern [point] org

 http://pharouest.ac-rennes.fr/pat...

       
 Revenir à la liste    

Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/107/sda/3/4/fontaines.bretagne/include/navig.php on line 19
 Bibliographie
(1) Histoires et Légendes
Rivallon, le seigneur des lieux
place une pierre blanche dans le trou de la fontaine pour empêcher qu'elle déborde et inonde la vallée.

(1) Les fontaines du déluge
La fontaine Margatte est bouchée par une pierre blanche qui empêche les eaux de déborder et de noyer la vallée.

(2) L'ILLE ET VILAINE
Un vieux tronc d'arbre protège le bassin.
Au fond de la source, l'eau est retenue par une pierre blanche. Ne vous avisez pas de la retirer ! Vous jetteriez le malheur sur les pays. Ecoutez donc ce que l'on raconte à Combourg :
"Un jour, Riwallon, baron de Combourg et frère de l'évêque de Dol qui vivait au XIVème siècle, se promenait sur les bords de l'étang... Il approchait de la fontaine de Margatte lorsqu'il eut la surprise d'apercevoir, dans un buisson de ronces, un nain retenu par sa barbe blanche. Bien que le bonhomme ne mesurât pas plus de quelques dizaines de centimètres de haut, Riwallon eut toutes les peines à le retirer de ce mauvais pas. Une fois délivré, le petit être raconta qu'il s'était ainsi pris au piège du fourré pour avoir voulu y dérober une pierre blanche aux vertus merveilleuses. Il suffisait, disait-il, de la jeter dans la source de Margatte pour l'empêcher de déborder.
Or à quelque temps de là, le premier seigneur de Combourg fit la rencontre d'une femme âgée qui refusa de lui céder le passage. Il s'échauffa alors jusqu'à l'injurier.
"Puisqu'il en est ainsi, dit la vieille, les eaux de Margatte vont se mettre à couler, jusqu'à ce que le village et ton château lui-même soient englouties sous elles. "
Et comme elle achevait ces mots, les eaux de Margatte se mirent à couler, à couler sans cesse, et firent si bien qu'elles commencèrent à inonder la vallée...
Riwallon se souvint alors du nain barbichu. Courant sur les lieux-mêmes où il l'avait rencontré, il chercha la pierre blanche et l'alla jeter dans la fontaine. L'inondation s'arrêta aussitôt et le débit se fit menu et régulier..."
(Rapporté par G. Le Scouezec)

Cette croyance celtique se retrouve à d'autres endroits de la Bretagne : rappelons la source Saint Mélar dans la crypte de l'église de Lanmeur où les eaux menacent d'un nouveau déluge.


Extrait de :
(1) Les Fontaines de Bretagne, Albert Poulain - Bernard Rio, YORAN EMBANNER, 2008, p.19, 26
(2) Le Chemin des Fontaines, Roger LE DEUNFF, Editions DANCLAU, 1996, p.237,

     
     
Bibliographie conseillée et remerciements aux auteurs

Fontaines de Bretagne
Albert Poulain - Bernard Rio

Le chemin des fontaines bretonnes
Roger LE DEUNFF
Liens vers d'autres sites (échange de liens)
Fontaines de France
     
     

© php-addressbook v8.1.2 - revu et amélioré par Pierre LASSALLE



...et merci à free qui héberge ce site.