Accueil | Forum | Articles | Galerie Photos | Répertoire des Fontaines de Bretagne | Bibliographie | Liens | Videos | + Favoris


 
Fontaines de Bretagne
367 fontaines
22/11/17
Aziliz/Aziliz /Ste Aziliz
Rechercher
Légendes
Calendrier
Au hasard...
Liens externes
Geocaching
A-Z
Départements
Régions
Pays
fiches avec photo
Tout voir




Mode d'emploi
Répertoire des fontaines de Bretagne Tous droits réservés©
 Le Répertoire des Fontaines de Bretagne est un service proposé par

Ressources-Formation

 
Type de fontaine : Fontaines oraculaires

Fontaine Saint-Divy / Sant-Divi

Saint Divy

Localisation : Telgruc-sur-Mer / Terrug (29560)

 Pays : Pays de Brest

 Le Chemin des Fontaines Bretonnes :
5-La Presqu'île de Crozon
Etape : 3


Coordonnées GPS :
Fontaine : Merci de nous les communiquer si vous les connaissez à lassalle [at] altern [point] org


       
 Revenir à la liste    
172 / 367
 Bibliographie
(1) fontaines oraculaires

(2) LA PRESQU'îLE DE CROZON
Rappelons que saint Divy, fils de sainte Nonne, est né à Dirinon (Lire sa légende à Dirinon), et qu'il est devenu évêque.
Sa fontaine, ici, est toute simple : une niche en plein cintre, sans statue, recouverte d'un toit en bâtières.
On venait voir ce saint pour protéger les jeunes enfants du " mal de Divi ", c'est-à­dire de la mort prématurée.

(3) Saint-Divy / Sant-Divi
L'appellation vient du fait qu'on y honorait saint Divy. Il s'agit d'un grand village situé à 7 km environ à l'ouest du bourg.
Le patron de cette localité du Nord-Finistère est, depuis le XVIIème siècle, Divy, fils de sainte Nonn et petit fils de saint Brehan.

(3) Saint Divy / Sant-Divi
Le nom Divy, au même sens que David, signifie « tendrement aimé» et apparaît aujourd'hui écrit sous de nombreuses formes dont Divi, Devi, Dewi, Dewy, Devy, Avit, Avy, Ewy. Sainte Nonn, déjà religieuse, fut violée par Xantus. Elle quitta plus tard son pays pour se rendre en Armorique. Devenu primat de Cambrie, Divy transféra son siège à Ménévia dans le Pembrokeshire où il mourut en 589 (le 5 mars probablement).
Il est fêté le 1 cr mars.
Prêchant l'humilité, prônant le travail manuel, il s'habillait de peaux de bêtes et se nourrissait si sommairement qu'il fut surnommé Waterman, le buveur d'eau. Très popuhtire, fondateur d'une douzaine de monastères dont Glastonbury, il est, avant tout, le grand saint patron du pays de Galles. Par son influence, il a donné un véritable style au monachisme breton.
Il est vénéré dans la paroisse de Dirinon** -l'éponyme en est sainte Nonne*, sa mère- à la chapelle de Lannuzel et à la fontaine de Kerverrot.
Une certaine légende le fait naître en Armorique supposant que sainte Nonn aurait fui la Cam brie peu de temps après avoir été agressée. Ceci semble toutefois difficile à envisager.
Les mères l'invoquent pour obtenir la guérison de leurs enfants malades ou encore, par endroits, pour les favoriser dans l'acquisition d'une marche précoce.

(4) Saint Divy / Sant-Divi
1 Mars
Pouvoir(s) Guérisseur(s) attribué(s) au saint :
1) TROUBLES DE LA CROISSANCE ET DE LA MARCHE : Troubles de la marche
Fontaine(s) de guérison : Landébia/fontaine Saint David (22)
Pour certains hagiographes, Divy (alias David), fils de Nonna, n'aurait jamais quitté son pays d'origine (Galles) où il aurait vécu au VIème siècle. Devenu moine, il aurait fondé plusieurs monastères. Il aurait été nommé abbé, sacré évêque régionnaire, puis désigné comme primat de Cambrie. Il serait mort le 5 mars 589.
S'il est vénéré en Armorique, c'est parce qu'il avait donné une telle substance à la vie monastique en Bretagne insulaire que cette conception s'était transportée en Bretagne armoricaine.
Dans les Côtes d'Armor, à Landébia (canton de Plancoët), la fontaine dédiée à saint Divy, dite de saint David, produit une eau claire à laquelle on attribue des valeurs toniques. On utilise ce pouvoir au profit des enfants qui tardent à marcher.
La fontaine se trouve à environ cent cinquante mètres de l'église. Dans la descente, prendre la première rue à gauche. Un fléchage conduit à la fontaine.
En Ille et Vilaine, à Saint-Léger-des-Prés (canton de Combourg), est érigée, à environ trois cent mètres de la sortie du bourg, en direction de Combourg, près d'une aire de pique-nique, une croix dite "Croix de saint-David" ou "Croix David". Les mères en feraient encore effectuer le tour plusieurs fois à leurs enfants éprouvant des difficultés dans l'apprentissage de la marche.


Extrait de :
(1) Les Fontaines de Bretagne, Albert Poulain - Bernard Rio, YORAN EMBANNER, 2008, p.49
(2) Le Chemin des Fontaines, Roger LE DEUNFF, Editions DANCLAU, 1996, p.59
(3) Bretagne des Saints et des croyances, Michel Priziac, Ri-Dour Editions, 2002, p. 212 (Saint:Divi)
(4) Les saints qui guérissent en Bretagne, Hippolyte Gancel, Editions Ouest-France, janvier 2004, p.132
     
     
Bibliographie conseillée et remerciements aux auteurs

Fontaines de Bretagne
Albert Poulain - Bernard Rio

Le chemin des fontaines bretonnes
Roger LE DEUNFF
Liens vers d'autres sites (échange de liens)
Fontaines de France
     
     

© php-addressbook v8.1.2 - revu et amélioré par Pierre LASSALLE



...et merci à free qui héberge ce site.