Accueil | Forum | Articles | Galerie Photos | Répertoire des Fontaines de Bretagne | Bibliographie | Liens | Videos | + Favoris


 
Fontaines de Bretagne
367 fontaines
19/08/19
Yann-Eudes/Gwennin /Ste Gwennin
Rechercher
Légendes
Calendrier
Au hasard...
Liens externes
Geocaching
A-Z
Départements
Régions
Pays
fiches avec photo
Tout voir




Mode d'emploi
Répertoire des fontaines de Bretagne Tous droits réservés©
 Le Répertoire des Fontaines de Bretagne est un service proposé par

Ressources-Formation

 
Type de fontaine : Fontaines oraculaires

Fontaine Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle / Itron-Varia-Keloù-Mat


Localisation : Locronan / Lokorn (29180)

 Pays : Pays de Cornouaille

 Le Chemin des Fontaines Bretonnes :
4-Le pays de Chateaulin
Etape : 8


Coordonnées GPS :
Fontaine : Merci de nous les communiquer si vous les connaissez à lassalle [at] altern [point] org


       
 Revenir à la liste    

Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/107/sda/3/4/fontaines.bretagne/include/navig.php on line 19
 Bibliographie
(1) fontaines oraculaires
Jeter dans la fontaine autant de tranches de pain beurré qu'il y a de personnes dans la famille. Celles qui flottent sont assurées d'une bonne santé.

(2) LE PAYS DE CHATEAULIN
On la trouvera facilement au bas de la rue étroite et bordée de maisons anciennes qui, partant de l'église, descend vers la route de Douarnenez. Après 200 m, on arrive à la chapelle Saint-Eutrope. La fontaine est à proximité. L'eau sort dans un petit bassin rectangulaire entouré de pierres et va s'écouler dans un grand lavoir.
L'édifice qui protège la source est un grand mur surmonté d'un entablement semi­circulaire coupé par une niche à coquille, contenant jadis la statue de la Vierge.
Il porte l'inscription suivante:
VEN. ET DISC. MESSIRE SENE VICAIRE PERPÉTUEL 1. CONAN MARCHAND DE TOILE. L'AN 1698.
Cette source, comme tant d'autres dans la région, était marquée par le sceau de la mort. On jetait dans la fontaine autant de morceaux de pain beurrés qu'il y avait de personnes dans la famille. A chaque morceau était donné un nom. Si deux tranches se collaient, c'était signe de maladie pour les deux personnes; si la tartine flottait, beurre en-dessous, la personne risquait de mourir dans l'année. Pour celles dont les tartines surnageaient, l'existence était assurée.
Mais c'est le jour de la grande troménie que la fontaine a toute son importance, puisqu'elle est la quatrième station sur les douze qu'elle compte. Cérémonie exceptionnelle qui remonte à la nuit des temps : probablement déjà pratiquée dans le culte solaire celtique, elle a été reprise par l'église chrétienne.
Du breton " tro minic'hi ", le tour du refuge sacré, la troménie a lieu tous les six ans, le deuxième dimanche de juillet. Dès minuit, des pèlerins partent, pieds nus, sur le parcours sacré jalonné de huttes construites par les habitants et qui abritent les statues sorties pour l'occasion des églises et chapelles. L'après-midi, ce sont des milliers de fidèles qui suivent la procession derrière les reliques de saint Renan. Suivant la marche du soleil, elle passe près des pierres sacrées et franchit les paroisses de Plonévez-­Porzay, de Quéménéven et de Plogonnec. Un sermon est prononcé sur la montagne.
La procession est marquée par douze haltes, douze stations donnant lieu à des chants et à des prières. La quatrième station est donc celle de la chapelle Saint-Eutrope et de la fontaine Notre-Dame. Le prêtre plongeait les reliques de saint Eutrope dans la fontaine Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle, " Itron Vari Kelou Mad ". On disait alors que l'eau donnait une force prodigieuse. Le fabricien offrait un verre d'eau à tous ceux qui venaient baiser la relique ... De vieilles mendiantes proposaient aussi, pour quelques pièces de monnaie, une écuelle d'eau qu'il fallait faire couler dans le cou et dans les manches.
Jadis, les mères y trempaient leurs enfants pour les rendre insensibles à la douleur.

(3) Locronan / Lokorn
La prononciation bretonne Lokorn pour Lokournan dénonce une composition ancienne avec Loc, lieu consacré, et Ronan. Locronan indique un lieu où l'on vénère Saint-Ronan. Locronan et des lieux-dits de la commune actuelle eurent des liens étroits avec le saint. Quittant son ermitage de Saint-Renan, il en établit ici un nouveau. A sa mort, son corps fut ramené sur un chariot en cet endroit où il fut inhumé.
L'église de Locronan, datant du XVème siècle, contient une statue en pierre polychrome de la même époque. Saint Ronan y figure crossé et mitré alors qu'il fut, sa vie durant, simple ermite. Sur la chaire à prêcher, on remarque dix médaillons polychromes relatant des moments privilégiés de la vie du saint.
A l'emplacement supposé de l'ermitage de saint Ronan fut bâtie la chapelle dite du Pénity. Elle se trouve juste auprès de l'église et contient un tombeau du XVème siècle. Au-dessus, la statue représente le saint en évêque. Il figure aussi sur un vitrail moderne alors qu'il avait débarqué à Molène.
Les médaillons sculptés sur la chaire de l'église, des statues, deux reliquaires en argent, une cloche en cuivre battu, carolingienne, dite de saint Ronan, rappellent le souvenir de saint.
Le territoire monastique fut délimité en deux temps. Il exista le lieu de culte originel offert par Gradlon. Il fut agrandi en 1031 par un don d'Alain Canhiard, comte de Cornouaille à l'époque, en vue d'y établir un prieuré. Une procession a lieu chaque année le deuxième dimanche de Juillet. Elle est appelée Troménie, contraction du breton Tro ar Minihi, tour du monastère. Tous les six ans, connue alors comme « la grande Troménie », elle fait le tour du grand territoire monastique.
Haut lieu de conservation du patrimoine, Locronan est une Cité de Caractère très fréquentée.

Extrait de :
(1) Les Fontaines de Bretagne, Albert Poulain - Bernard Rio, YORAN EMBANNER, 2008, p.46
(2) Le Chemin des Fontaines, Roger LE DEUNFF, Editions DANCLAU, 1996, p.52
(3) Bretagne des Saints et des croyances, Michel Priziac, Ri-Dour Editions, 2002, p.358 (Lieu:Locronan)
     
     
Bibliographie conseillée et remerciements aux auteurs

Fontaines de Bretagne
Albert Poulain - Bernard Rio

Le chemin des fontaines bretonnes
Roger LE DEUNFF
Liens vers d'autres sites (échange de liens)
Fontaines de France
     
     

© php-addressbook v8.1.2 - revu et amélioré par Pierre LASSALLE



...et merci à free qui héberge ce site.