Accueil | Forum | Articles | Galerie Photos | Répertoire des Fontaines de Bretagne | Bibliographie | Liens | Videos | + Favoris


 
Fontaines de Bretagne
367 fontaines
25/05/17
Beda/Dunchad /Ste Beda
Rechercher
Légendes
Calendrier
Au hasard...
Liens externes
Geocaching
A-Z
Départements
Régions
Pays
fiches avec photo
Tout voir




Mode d'emploi
Répertoire des fontaines de Bretagne Tous droits réservés©
 Le Répertoire des Fontaines de Bretagne est un service proposé par

Ressources-Formation

 
Type de fontaine : Fontaines intra-muros

Fontaine Au Pied Du Mur De L'église Saint-Goulven / Sant-Goulwen.

Saint Goulven

Localisation : Taupont / Talbont (56800)

 Pays : Pays de Ploermel Cœur de Bretagne


Coordonnées GPS :
Fontaine : Merci de nous les communiquer si vous les connaissez à lassalle [at] altern [point] org

 http://www.istorhabreiz.fr/spip.p...

       
 Revenir à la liste    
  
1 / 3
 Bibliographie
(1) fontaines intra-muros
Fontaine au pied du mur de l'église Saint-Goulven/Sant-Goulwen.

(2) Saint Goulven / Sant-Goulwen.
Saint Goulven serait né en Armorique. Ses parents Glaudan et sa femme Gologuen durent fuir précipitamment la Bretagne insulaire. Ils accostèrent à Brengurust (hameau de la commune actuelle de Goulven) où naquit, dès leur arrivée, Goulven. La famille fut accueillie par Godian qui devint parrain et père adoptif de cet enfant qu'il prénomma Goulven (prononcé Goulc'hen dans la région) et qu'il prit en charge. A dix ans, il le mit dans l'école monastique que le moine Hervé venait d'ouvrir à proximité. Ce lieu devint plus tard Lanhourneau, ermitage de saint Houarneau*.
Attiré à son tour par la vie monastique, Goulven chercha un endroit désertique tout près de la côte pour y établir son ermitage. Les deux hameaux voisins que sont actuellement Désert et Pénity sur la commune de Goulven témoignent de l'endroit où le saint bâtit un oratoire puis un monastère. Pénity vient de « pened-ti », maison de pénitence. Il délimita son domaine monastique, offert par Even en échange de services rendus, à l'aide de trois croix disposées en triangle. Elles étaient situées à « Croas-an-traon », «Croas prat er vern »,« Croas ar gouerven ». Il vécut en ces lieux jusqu'au moment où les gens du Léon, reconnaissant sa générosité et ses bienfaits, le choisirent comme évêque. Il refusa dans un premier temps. Finalement, en 573, c'est le pape lui-­même qui, devant l'insistance des léonards, le sacra évêque, successeur de saint Paul-Aurélien.
En 608, fatigué, il eut envie de tranquillité et de solitude. Il démissionna de sa charge et se dirigea vers l'Est en compagnie de saint Maden, un ami de toujours. La chapelle saint Golven à Saint-Gelven (22), l'ancien sanctuaire où on l'honore à Taupont (35) semblent constituer des étapes sur le chemin qui le conduisit à Saint-Didier (près de Châteaubourg) où il mourut le 1er juillet 616. Il y est honoré avec le patron de l'église paroissiale (celui-­ci pourrait être Ider pour Didier).
Ses reliques furent conservées à Rennes: une partie dans la cathédrale et l'autre à l'abbaye Saint-Mélaine.
La légende raconte que saint Goulven, par ses prières incessantes lors d'une attaque de pirates nordiques, eut un rôle décisif dans la victoire du chef local Even contre ces brigands qui dévastaient aussi, à cette époque, la Bretagne insulaire. En récompense, il lui offrit des terres pour son monastère.
Les miracles attribués à saint Goulven vont des mottes de terre transformées en lingots d'or aux guérisons et sauvetages qui lui seraient dus dans le Léon juste après sa mort.

Il est fêté le 1er juillet.
Il est invoqué pour guérir des fièvres. On le prie aussi pour protéger les animaux des maladies voire, comme à Taupont, pour améliorer la récolte de cerises.
L'église paroissiale dont il est demeuré le patron possède des tableaux sculptés du XVIIème siècle représentant le saint et ses miracles. Elle abrite également un riche mobilier en bois polychrome du XVème siècle, époque de construction de l'édifice. Il faut y ajouter une bannière et un vitrail du début du siècle qui raconte la vie de saint Goulven. Un os de l'avant bras du saint y est conservé dans un reliquaire porté chaque année en procession le jour du pardon.
Un ossuaire et une fontaine avec un sarcophage encastré dans le mur complètent l'ensemble paroissial.
La chapelle du Pénity rappelle l'ermitage du saint.

Extrait de :
(1) Les Fontaines de Bretagne, Albert Poulain - Bernard Rio, YORAN EMBANNER, 2008, p.38
(2) Bretagne des Saints et des croyances, Michel Priziac, Ri-Dour Editions, 2002, p. 236 (Saint:Goulven)
(3) Vie des saints d'Albert Le Grand
     
     
Bibliographie conseillée et remerciements aux auteurs

Fontaines de Bretagne
Albert Poulain - Bernard Rio

Le chemin des fontaines bretonnes
Roger LE DEUNFF
Liens vers d'autres sites (échange de liens)
Fontaines de France
     
     

© php-addressbook v8.1.2 - revu et amélioré par Pierre LASSALLE



...et merci à free qui héberge ce site.