Accueil | Forum | Articles | Galerie Photos | Répertoire des Fontaines de Bretagne | Bibliographie | Liens | Videos | + Favoris


fontaines de la mort 
 
Fontaines de Bretagne
367 fontaines
23/10/17
Gwyn/Constance /St Drenwal
Rechercher
Légendes
Calendrier
Au hasard...
Liens externes
Geocaching
A-Z
Départements
Régions
Pays
fiches avec photo
Tout voir




Mode d'emploi
Répertoire des fontaines de Bretagne Tous droits réservés©
 Le Répertoire des Fontaines de Bretagne est un service proposé par

Ressources-Formation

 
Type de fontaine : Fontaines intra-muros

Fontaine Saint-Maudez / Sant- Vaodez

Saint Maudez
Pouvoir : Vers, furoncles, Cors, Rhumatismes du genou

Localisation : La Croix-Helléan / Ar Groez-Helean (56120)

 Pays : Pays de Ploermel Cœur de Bretagne

 Le Chemin des Fontaines Bretonnes :
28-Josselin et le Porhoët
Etape : 5


Coordonnées GPS :
Fontaine : Merci de nous les communiquer si vous les connaissez à lassalle [at] altern [point] org


       
 Revenir à la liste    
10 / 23
 Bibliographie
(1) fontaines intra-muros
source sous le maître-autel de la chapelle Saint-Maudez/Sant-Vaodez

(1) fontaines de la mort
Rite d'immersion des nouveaux-nés à sept reprises avec l'invocation « à la vie à la mort ».

(1) fontaines oraculaires
(bouchée par l'ancien curé de la paroisse). L'enfant est plongé dans l'eau de la fontaine par sa mère, qui répète sept fois « à la vie, à la mort ». Si l'enfant retire ses pieds de l'eau, c'est un mauvais présage.

(2) JOSSELIN ET LE PORHOëT
Fontaine Saint-Maudez ou Sainte-Anne
Pour pouvoir visiter la chapelle, au hameau de Saint-Maudez, il faut demander la clé du cadenas dans une maison voisine. C'est un très joli sanctuaire qui doit être rénové prochainement, grâce aux fonds recueillis auprès de la population et du duc de Rohan. A l'intérieur, deux frontons semblent recouvrir deux sources. L'une, à droite du chœur, serait, d'après les dires d'une habitante du village, la fontaine Saint-Maudez, aujourd'hui condamnée. L'autre, placée sous un maître-autel, contient la statuette de sainte Anne.
C'est cette dernière qui aurait été fermée par le curé, à cause du scandale qu'elle provoquait. En effet, dans cette fontaine où, d'après la tradition locale, Maudez lui-­même aurait été baigné par sa mère, on plongeait sept fois les nouveaux-nés, tout nus, en répétant : " A la vie ! A la mort ! " C'était alors au saint protecteur de décider si l'enfant devait vivre ou bien périr. Une autre fontaine se trouve à 300 m de la chapelle, au fond d'un vallon. Vouée à saint Cornéli, elle soignait ou préservait les vaches de toutes les maladies. Elle a été restaurée en juillet 1990.

(3) Saint Maudez / Sant-Vaodez
Saint Maudez dont le culte est fort répandu en Bretagne, guérit presque toujours aux fontaines qu'il patronne le mal de Saint Maudez : "Arwez Sant Vaodez" ou "Glizen Maudez". Ce mal peut être un rhumatisme mais, plus souvent, c'est la tumeur du coup de pied engendré par le frottement des sabots.
Pour guérir de ce mal, la procédure est tout à fait singulière. Il faut, en effet, se rendre à une fontaine Saint Maudez, prendre des algues poussant dans cette fontaine ou de la terre proche de la fontaine délayée avec de l'eau provenant de la fontaine et s'en faire un cataplasme ou, parfois mais beaucoup plus rarement, boire la terre délayée. Puis, pour s'assurer de sa guérison, il faut chercher un ver de terre spécial auprès de la fontaine, et le déposer sur la partie malade du corps. Si le ver meurt, le mal est guéri, dans le cas contraire, il faut recommencer l'opération.
Ces exigences étranges sont totalement propres aux fontaines Saint Maudez.
Il n'y a pas de dates particulière où elles soient plus efficaces et les fontaines Saint-Maudez n'ont aucune autre particularité en dehors de leur présence, pour près de la moitié d'entre elles, dans un lieu où l'on honore aussi la Vierge Marie.
Le rituel de Saint-Maudez m'amène à formuler une remarque qui vaut pour l'ensemble des fontaines guérisseuses voire même pour une bonne partie de la médecine populaire.
La conception de la maladie qui est sous-jacente à la thérapeutique des fontaines, si je peux m'exprimer ainsi, est totalement différente de celle de la médecine actuelle. Les notions de symptômes, traitement, convalescence en sont totalement absentes. On est malade; on accomplit un ensemble de pratiques appropriées au mal qu'on a identifié et, si tout a été bien fait, on est guéri sur le champ.
Cet enchaînement des faits est explicite pour le cas du mal de Saint-Maudez mais il est beaucoup plus général.
Si l'on ne guérit pas, c'est qu'un des éléments de la pratique n'a pas été correctement accompli et il ne reste qu'à recommencer.
Si le mal devient chronique, on pense alors à un mauvais sort ou à la punition divine d'une faute et les moyens de guérison changent totalement de registre.


Extrait de :
(1) Les Fontaines de Bretagne, Albert Poulain - Bernard Rio, YORAN EMBANNER, 2008, p.36,41,45
(2) Le Chemin des Fontaines, Roger LE DEUNFF, Editions DANCLAU, 1996, p.224,225
(3) Croyances aux fontaines en Bretagne, Sylvette Denèfle, Édisud, 1994, p.63
     
     
Bibliographie conseillée et remerciements aux auteurs

Fontaines de Bretagne
Albert Poulain - Bernard Rio

Le chemin des fontaines bretonnes
Roger LE DEUNFF
Liens vers d'autres sites (échange de liens)
Fontaines de France
     
     

© php-addressbook v8.1.2 - revu et amélioré par Pierre LASSALLE



...et merci à free qui héberge ce site.