Type de fontaine : Fontaines oraculaires

Fontaine Saint-Léger/Sant-Legar

Saint : Léger
Localisation : Pont-de-Buis-lès-Quimerch/Pont-ar-Veuzenn-Kimerc'h (29590)
située sur la commune de Lannegar

Le Chemin des Fontaines Bretonnes :
3-Le pays de Plougastel


Coordonnées GPS :
Fontaine :

Pouvoir : Marche des enfants
 
Bibliographie
(1) fontaines oraculaires
Pour connaître la date de sa mort, la personne confectionne une croix avec des brindilles. Puis il la lance dans la fontaine. Si la croix tourne dans l'eau, il lui reste de longues années à vivre. Si la croix est fixe, la mort est proche. Les mères y baignent leurs enfants pour savoir s'ils seront heureux et en bonne santé.

(1) fontaines oraculaires
Quimerc'h/Kimerc'h (29) : fontaine Saint-Léger/Sant-Legar. Jeter une petite croix dans la fontaine. Si la croix s'immobilise, les jours du malade sont comptés.

(2) LE PAYS DE PLOUGASTEL
Chapelle à 4 km de Pont-Buis. La fontaine a été transférée et reconstruite récemment (1989) à proximité de la chapelle. Elle était bâtie anciennement dans une prairie appelée" Fœnnec ar zant ", à quelque 400 m plus bas. D'après un voisin, qui entretient chapelle et fontaine, l'ensemble est situé sur la commune de Lannegar. La fontaine serait dédiée à saint Egar. Elle est bâtie en gros blocs de Kersanton.
La réputation de ses eaux attirait les mères. Elles baignaient les enfants pour savoir s'ils seraient heureux ou encore s'ils seraient forts pour affronter la vie.
Quant aux infirmes, ils venaient à la fontaine pour immerger leurs membres malades, dans l'espoir d'une amélioration ou d'une guérison. Enfin, les faucheurs, travaillant autrefois dans le " fœnnec ar zant ", étaient, disaient-ils, épargnés de tout rhumatisme dans leurs vieux jours.
Le pardon a toujours lieu le troisième dimanche de mai.

(3) Saint Léger / Sant-Legar
2 Octobre
Léger est né à Autun en 616. Après de bonnes études, il devint le principal conseiller de Sainte Bathilde (Batilde), épouse de Clovis II, régente durant la minorité de ses fils.
Ce choix eut pour conséquence de le faire détester du maire du Palais Ebroïn.
Les deux hommes se vouaient une solide haine. Léger en vint à faire enfermer Ebroïn à Luxeuil. Finalement, après une courte trêve, Ebroïn ordonna le supplice de son rival. On lui creva les yeux avant de l'assassiner. Certains hagiographes pensent que le saint Léger donné comme l'évêque d'Autun mort en 678 dans la région d'Arras serait un saint irlandais ayant vécu au VIème siècle et qui aurait débarqué en Armorique près de l'embouchure du Belon.

Pouvoir(s) Guérisseur(s) attribué(s) au saint :
1) RHUMATISMES-DOULEURS :
Fontaine(s) de guérison : Pont-de-Buis-lès-Quimerc'h/Saint-Léger (29), Riec-sur-Belon/Lannéguy (29)
Dans le Finistère, Saint Léger est toujours invoqué à Pont-de-Buis-les-Quimerc'h (canton du Faou).
Une chapelle lui est dédiée et une fontaine distille une eau bienfaisante. Au lieu-dit « Saint-Léger », se trouve la fontaine mentionnée « Ar Feinteun Vian Lannegar » (de lan signifiant ermitage en vieux breton et de « Egar », saint ermite ou moine évangélisateur).
Aujourd'hui, la fontaine primitive a été déplacée (en 1988). L'actuelle est alimentée par une autre fontaine moins accessible, et peu visible située en amont.
Dans le passé, on attribuait à l'eau de la fontaine Saint-Léger un don de divination. Les mères y trempaient leurs petits pour connaître leurs chances de bonheur et de vigueur au cours de la vie. D'une manière générale, cette eau était censée apporter un soulagement aux problèmes articulaires et aux rhumatismes.
Actuellement, la fontaine est toujours visitée par des pèlerins
demandant un soulagement à leurs rhumatismes, voire une guérison.

Dans le même département, à Riec-sur-Belon (canton de Pont-Aven), une jolie fontaine est dédiée au saint au lieu-dit « Lannéguy » (près de trois kilomètres du chef-lieu). Son eau aurait des vertus bénéfiques pour les rhumatisants et pour les enfants tardant à effectuer leurs premiers pas.

(4) En 1965, regroupement de Pont-de-Buis, Quimerch et Logonna-Quimerch en une seule commune ; Quimerc'h est mentionné au XIIIème.
Ancienne activité de la commune : la fabrication de poudre à canon depuis le 17ème ; en 1795 les chouans attaquèrent la poudrerie.
Le vocable de Pont de Buis viendrait du premier pont édifié sur la Doufine qui était en buis.

Extrait de :
(1) Les Fontaines de Bretagne, Albert Poulain - Bernard Rio, YORAN EMBANNER, 2008, p.48 (cité deux fois : à Pont-de-Buis-les-Quimerc'h et à Quimerc'h)
(2) Le Chemin des Fontaines, Roger LE DEUNFF, Editions DANCLAU, 1996, p.44
(3) Les saints qui guérissent en Bretagne, Hippolyte Gancel, Editions Ouest-France, janvier 2004, p.158
(4) Quid.fr


Fontaine Dpt Ville
Fontaine-Blanche29Plougastel-Daoulas/Plougastell-Daoulaz
Fontaine Saint-Languiz29470Plougastel-Daoulas/Plougastell-Daoulaz
Fontaine Sainte Nonne / Santez Nonn29460Dirinon/Dirinonn
Fontaine Saint-Divy / Sant-Divi29Dirinon/Dirinonn
Fontaine Saint-Léger / Sant-Legar29590Pont-de-Buis-lès-Quimerch/Pont-ar-Veuzenn-Kimerc'h
Fontaine Notre-Dame-de-Rumengol / Itron-Varia-Remengol29Le-Faou/Ar-Faou
Fontaine Sainte-Marguerite / Santez-Varc'harid29460Logonna-Daoulas/Logonna-Daoulaz
Fontaine Notre-Dame-des-Fontaines / Itron-Varia-ar-Feunteunioù29460Daoulas/Daoulaz



Bibliographie conseillée et remerciements aux auteurs

Fontaines de Bretagne
Albert Poulain - Bernard Rio
Editions YORAN EMBANNER
ISBN : 291657915X

Le chemin des fontaines bretonnes
Roger LE DEUNFF
Editions DANCLAU
ISBN : 2-909924-67-X


Répertoire des fontaines en Bretagne