Type de fontaine : Fontaines marieuses

Fontaine Saint-Goustan / Sant-Goustan

Saint(e) : Goustan

Localisation : Le Croisic/Ar Groazig (44490)


Coordonnées GPS :
Fontaine : Merci de nous les communiquer si vous les connaissez à lassalle [at] altern [point] org

Pouvoir : - Pouvoir du saint guérisseur -
 Bibliographie
(1) fontaines oraculaires
La jeune fille lance une épingle dans une fissure du rocher de saint Goustan. Si elle y parvient du premier coup, elle se marie dans l'année. À défaut, elle attendra autant d'années qu'elle aura jeté d'épingles.

(2) Saint Goustan / Sant-Goustan
Ce saint breton fut ermite à Hoëdic où il rencontra saint Vital et saint Félix. Au cours d'un voyage en mer, son bateau fit naufrage et son corps fut retrouvé inanimé au large du Croisic à l'endroit, suppose-t-on, où se trouve la chapelle.
Il était invoqué par les mères de famille dont les enfants tardaient à marcher. Les femmes de marins l'imploraient aussi pour que leurs époux reviennent du large en bonne santé.
Il est fêté le 27 novembre et son tombeau se trouve dans l'église paroissiale de Saint-Gildas-de-Rhuys dont il était le patron primitif.
Le nom apparaît aussi sous les variantes Gunstan et Gulstan et représente un diminutif ancien de Gulst.
Pour les uns, il fut lié d'amitié avec saint Vital qui vécut au VIème siècle et saint Félix dont l'un, évêque, fut très impliqué dans la région nantaise et mourut en 582. Dans ces conditions, on peut penser que saint Goustan aurait vécu au Vème siècle.
Pour les autres, il est présenté comme converti à la vie monastique par saint Félix, le moine, alors qu'il avait été abandonné à la mer par des pirates. Dans ces conditions, il fut l'un des participants à la restauration de Saint-Gildas-de-Rhuys au XIème siècle, restauration qui fut confiée à saint Félix. La vie de saint Goustan écrite à Rhuys précise que celui-ci était anglais, qu'il avait été capturé, en 992, par des corsaires alors qu'il était âgé de 18 ans.
Ceci ne paraît pas possible et peut provenir d'une confusion entre saint Félix, l'évêque du VIème siècle et saint Félix, le moine des Xème et début XIème siècles auquel succéda, à sa mort en 1038, Vitalis, moine de Fleury.
Quoi qu'il en soit, chacun s'accorde à reconnaître qu'il fut marin puis ermite à Hoedic dont il demeure le saint patron, que son tombeau se trouve dans l'abbatiale de Saint-Gildas-de­Rhuys. Il faut aussi savoir que saint Gildas s'était retiré à l'île d'Houat.
Il est décédé un 27 novembre, jour où il continue d'être fêté.


Extrait de :
(1) Les Fontaines de Bretagne, Albert Poulain - Bernard Rio, YORAN EMBANNER, 2008, p.51
(2) Bretagne des Saints et des croyances, Michel Priziac, Ri-Dour Editions, 2002, p. 433 (Saint:Goustan)


Bibliographie conseillée et remerciements aux auteurs

Fontaines de Bretagne
Albert Poulain - Bernard Rio
Editions YORAN EMBANNER
ISBN : 291657915X

Le chemin des fontaines bretonnes
Roger LE DEUNFF
Editions DANCLAU
ISBN : 2-909924-67-X


Répertoire des fontaines en Bretagne