Accueil | Forum | Articles | Galerie Photos | Répertoire des Fontaines de Bretagne | Bibliographie | Liens | Videos | + Favoris


 
Fontaines de Bretagne
367 fontaines
01/03/15
Albin/Albin /St Dewi
Rechercher
Légendes
Calendrier
Au hasard...
Liens externes
Geocaching
A-Z
Départements
Régions
Pays
fiches avec photo
Tout voir




Mode d'emploi
Répertoire des fontaines de Bretagne Tous droits réservés©
 Le Répertoire des Fontaines de Bretagne est un service proposé par

Ressources-Formation

  Nous sommes le : 01/03/2015
Voici la fontaine du jour :

Type de fontaine : Fontaine antique

Fontaine De Barenton

Non Christianisée Non Christianisée

Localisation : Paimpont / Pempont (35)

 Pays : Pays de Broceliande

 Le Chemin des Fontaines Bretonnes :
30-La Forêt de Brocéliande
Etape : 1


Coordonnées GPS :
Fontaine : N 48° 2.333 W 002° 14.797
Parking : N 48° 2.473 W 002° 15.375
Geocaching : GC167TG

 http://pierrebrest.free.fr/spip.p...

       
 Revenir à la liste    
6 / 367
 

Bibliographie
(1) fontaine antique

(1) Histoires et Légendes
Fontaine caniculaire et théâtre du combat entre le chevalier noir et le chevalier Yvain au Lion, lieu de rencontre entre Merlin et Viviane.

(1) les fontaines chaudes et bouillonnantes

(1) fontaines oraculaires
Pour se marier. L'image de l'élu apparaît dans l'eau de la fontaine à minuit le soir de pleine lune.

(1) fontaines marieuses
L'image de l'élu apparaît à minuit sur la surface de l'eau, une nuit de pleine lune.

(2) La célèbre fontaine de Barenton, autour de laquelle les héros de la Table-Ronde ont accompli leurs plus merveilleux exploits, est facile d'accès : plusieurs sentiers bien fléchés y conduisent à travers la forêt. Le nom de Barenton revient souvent dans les romans arturiens et les légendes bréciliennes.
L'ancien nom de l'endroit est "Belenton", contraction de "Bel-Nemeton", c'est à dire le lieu sacré de Bel ou mieux de Bélénos. A l'origine, c'était donc un sanctuaire druidique dédié au dieu solaire Bélénos. C'est auprès de cette fontaine merveilleuse que Merlin, l'enchanteur, sous l'apparence d'un beau et jeune homme, rencontra Viviane, gardienne des lieux. Charmée, elle accepta de revoir Merlin, tombé amoureux d'elle. A toutes leurs aventures, au bord de la source, Viviane obtint de son amant qu'il lui livrât tous ses secrets de magie... jusqu'au dernier. Pris au piège, Merlin se fit enfermer dans la plus solide des prisons et c'est là que Viviane, refusant de le délivrer, continue encore aujourd'hui de vivre son amour...
"Tu verras la fontaine qui bout, quoique plus froide que le marbre. Ombre lui fait le plus bel arbre que jamais sut faire la nature...
Près de la fontaine, tu trouveras une grosse pierre...
Si tu veux prendre de l'eau dans le bassin et la répandre sur la pierre, tu verras une tempête qu'en ces bois ne restera bête, chevreuil, daim, cerf ni sanglier.
Les oiseaux même en sortiront car tu verras tomber, pleuvoir, tonner et éclairer.
Et si tu peux en échapper sans grand tourment et sans pesance tu auras eu meilleure chance que chevalier qui jamais y fut !"

Telles sont les paroles que vous dira, si vous avez le bonheur de le rencontrer, "un vilain, laid et hideux à démesure, ayant une massue en main... juché sur un tronc de sept pieds de long." (Chrétien de Troyes).
Il s'agit, vous l'avez reconnu, du chevalier Yvain ou Owein, qui après avoir répandu sur la pierre de l'eau tirée de la source avec un vase d'argent, déclencha un orage épouvantable et fit accourir, lance baissée, le chevalier noir, mari de la Dame de la Fontaine.

Cette jolie source d'eau claire, protégée par une forêt d'arbres multiséculaires, n'a guère changé depuis les amours heureuses que vivaient Merlin et Viviane, ou depuis les orages déclenchés par les chevaliers en quête d'aventures galantes.
Il y a en effet un prodigieux dégagement de grosses bulles d'azote surtout par temps chaud et orageux.
Jusqu'au XVIIIème siècle, on venait, en procession, pour demander de la pluie, les années de sécheresse. Le clergé répétait les gestes que la tradition avaient perpétués depuis l'âge des druides. Mais, fait remarquable, la fontaine de Barenton n'a jamais été christianisée.
Aucun saint ne s'est approprié le pouvoir ancestral de cette source. Emprisonnée entre les blocs de pierre brute, l'eau jaillit et s'écoule sans qu'on ait construit un édicule ou un bassin.
A ses côtés, repose un gros bloc de grès, le perron de Merlin. C'est sur cette pierre que l'on verse l'eau de la source, déclenchant ainsi l'apparition de nuages et la chute de pluie. L'eau y est effervescente, et quand on y jette un morceau de métal, elle s'agite et bouillonne légèrement. C'est pourquoi les jeunes filles y jetaient autrefois des épingles afin de savoir si elles étaient aimées. (Réminescence des amours de Merlin et de Viviane ?)
Cette source a eu d'abord la propriété de guérir la folie. Au XIIème siècle, les habitants, passant par le hameau de Folle-Pensée (Curieuse coïncidence !), montait boire de l'eau pour guérir cette tragique maladie. Aujourd'hui, si plus aucune procession ne monte jusqu'à cette source, on trouve quelquefois des traces de rituels accomplis par quelque groupe mystique.


Extrait de :
(1) Les Fontaines de Bretagne, Albert Poulain - Bernard Rio, YORAN EMBANNER, 2008, p.16, 22, 28, 46, 51
(2) Le Chemin des Fontaines, Roger LE DEUNFF, Editions DANCLAU, 1996, p.228
     
     
Bibliographie conseillée et remerciements aux auteurs

Fontaines de Bretagne
Albert Poulain - Bernard Rio

Le chemin des fontaines bretonnes
Roger LE DEUNFF
Liens vers d'autres sites (échange de liens)
Fontaines de France
     
     

© php-addressbook v8.1.2 - revu et amélioré par Pierre LASSALLE



...et merci à free qui héberge ce site.